Manger ou se goinfrer… faut choisir

imageSuite à vos commentaires sur Instagram du post précédent

J’ai eu l’impression que repas « non healthy » voulait dire qu’on peut pas en manger sans prendre forcément du poids 😱 je ne dis pas ça pour toi personnellement mais de manière générale. Beaucoup sont dans l’interdit en permanence du coup Noël représente une porte ouverte, une brèche où l’on s’autorise de céder durant quelques heures, jours… Au lieu de juste partager un moment entre famille, amis, en mangeant de tout, non pas en quantité raisonnable mais juste selon ses besoins. Pas de prise de tête car de toute manière tous les kilos pris qui seront pris, disparaîtront rapidement comme chaque année 😷

Et si on prenait pas justement?! Et si on en profitait sans prendre voir même perdre? Comment me demandait elle? Comment me demanderez vous? Même sans connaître les menus, même sans qu’il y ai du vert, que ce soit « non healthy » on peut manger sans avoir à se goinfrer pour autant. Pourquoi quand c’est sain vous arrivez à manger raisonnablement et quand ça ne l’est pas, vous savez pas? C’est pas justement dans ces cas là que vous devriez faire attention? Contradictoire, non? Le contrôle serait du déplaisir et certaines s’y refusent. Mais je ne demande pas du contrôle mais juste de respecter sa faim, ses besoins.

On ne sera pas parfait durant les fêtes, que ce soit vous, moi ou même la fille mince. Et oui même la fille « mince » (la régulée) qui d’habitude mange en faisant attention naturellement à ses sensations, boira peut être un ou deux verre de trop, et goûtera ce petit toast en trop ou prendra cette part de bûche en plus par rapport à ce qu’elle a besoin. Oui oui les fêtes font que dans l’ambiance on pourra dépasser sa faim ou oublier ses sensations dans l’euphorie des fêtes, dans l’enthousiasme d’une discussion et hop un petit four en bouche sans avoir pris le temps de le déguster et d’apprécier. Oui ça se fera certainement. Mais pas jusqu’au goinfrage. Juste dépasser légèrement sa satiété. Ou manger un peu avant sa faim. Mais en arrivée à en avoir mal au ventre, détacher la ceinture en se disant que demain on fera light c’est juste pas vous aider.

Chacun fait comme il veut: chocolat, foie gras, escargots, huîtres, apéritifs… ont été principalement les aliments de fêtes dite le plus souvent 😁 avant j’aurai pu comprendre que l’on veuille s’en gaver car c’était des aliments vraiment plus réservé à cette période et fallait attendre 1an avant qu’ils reviennent. Donc seul moment pour faire le plein de bonnes choses 😍 mais aujourd’hui on trouve même des fraises (dégueulasses) en décembre, mangez vous réellement des escargots, foie gras, huîtres… qu’en décembre? Tout est disponible toute l’année.  N’est ce pas la période de fête, ces retrouvailles, ces échanges qu’on devrait aimé le plus et non le repas.

Quand j’étais invitée chez ma tante, Noël ou juste repas de famille 😍 l’importance c’était surtout ce moment de retrouvaille où je savais que ça serait un moment festive de plein Plein PLEIN de bonnes choses. Je le savais tellement que je me faisais déjà des films sur ce que je prendrai. Je savais que je mangerai des accras crevettes, petites saucisses feuilletées, pâtés, une tarte en entrée, un bon gros plat en plat principal et le dessert… jmenfoutai du dessert puisque j’allais tout cartonné de l’apéritif au repas 😈 tout ça c’était la base avec le royal soda… Peut importe la couleur et jamais de déception et toujours un retour triomphant d’une ceinture détachée voir de dormir sur place en rêvant parfois de pouvoir aller vomir car j’avais dépassé les bornes! 😷

Mais c’était le principe quand j’allais chez tatie 😋 je faisais une association très conne entre repas de famille, qui était à la base des retrouvailles de famille avec ORGIE DE BOUFFE! J’en avais perdu les bases. La raison de se rassemblement. Et c’était dommage. Je profitais de la bouffe bien plus que des mes cousins, mes tantes, oncle et amis… me préoccupait plus qu’on prenne pas le dernier verre de soda ou s’il restait encore des accras que des conversations

Faudra profiter de tout ça mes tortues mais d’abord des vôtres avant de penser aux repas, qui devrait juste ajouté la cerise sur la bûche et non pas l’inverse.

Manger pour vivre et non pas vivre pour manger

Certaines comprendront « contrôle » dans ce que je dis alors que ce n’est absolument pas ce que je vous conseille. Je vous souhaite bien au contraire de vous régaler, de goûter à tout ce qui vous fait envie en ayant du bon sens (voir un des post précédent), à profiter de l’instant présent :) ce que je trouve juste dommage c’est d’accepter de prendre volontairement des kilos durant ces fêtes sous prétexte que vous arriviez à les perdre rapidement ensuite pour pas à avoir à faire l’effort de respecter votre faim, satiété, de votre même, de votre corps et éviter le ballonnement, envie de vomir 😕

Faire un EFFORT ne signifie pas ici CONTRÔLER mais RESPECTER

Beaucoup l’on très bien compris et même compris il faudra rester vigilant.

Mais n’oubliez pas… Même si vous aviez dépassé votre satiété (j’ai pas dit « trop manger » dans le sens excessif)… adaptez vos quantités au repas suivant (j’ai pas dit « plus léger » ni « sauter un repas » pour compenser) en fonction de votre nouvelle faim.

Elle arrivera bien plus tard que d’habitude et c’est normal. Attendez là, le plaisir de remanger une part de la tarte de tante Mathilde n’en sera que meilleure et la fille « mince » l’a bien compris :)

Tout se passera bien durant les fêtes mes #BeeChallengeuZzDesFetes j’en suis sûre. De toute manière… avez vous le choix? 😂😂 sinon sanction 😈

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *